Quarta-feira, 24 de Abril de 2019
Congressos

Chamada para o colóquio "Domestiques et domesticité dans les pays de langues romanes hier et aujourd’hui"

Início: Fim: Data de abertura: Data de encerramento: Países: França

Chamada para trabalhos, Ciências Humanas

O CRILUS (Centre de recherches interdisciplinaires sur le monde lusophone) convida para a apresentação de propostas para o Colóquio Internacional Domestiques et domesticité dans les pays de langues romanes hier et aujourd’hui :  Employé(e)s ou esclaves ?, a ter lugar em Paris nos dias 23 a 25 de maio de 2019. A data limite para envio de propostas (em francês) é dia 15 de fevereiro de 2019.

Evento organizado pela Universidade Paris Nanterre (EA Etudes Romanos 369 / CRILUS, CRIX, Chaire Lindley Cintra) e o Leitorado do Camões, I.P. da Universidade Paris 8, no âmbito do projeto UPL «Les espaces-temps de la contestation en Péninsule Ibérique» et Les «non lus» de la contestation en Péninsule Ibérique (Espagne, Portugal 1926- 2011), em colaboração com The Colour of Labour, ERC AdG 2015 695573 PI Cristiana Bastos, ICS-ULisboa , e o CRIMIC (Université Paris 4 Sorbonne), em parceria a Fundação Gulbenkian - Delegação na França e a Maison de Portugal - André de Gouveia (CIUP).


Université Paris Nanterre

Centre de Recherches Interdisciplinaires sur le Monde Lusophone CRILUS - EA 369 Études Romanes

Colloque international

23-25 mai 2019, Paris

Domestiques et domesticité dans les pays de langues romanes hier et aujourd’hui :  Employé(e)s ou esclaves ?

Le Journal d’une femme chambre évoque dans les mémoires, le plus souvent, le film où Jeanne Moreau est inoubliable dans le rôle de Célestine. Réalisé par Luis Buñuel en 1964 et joué en langue française, le film est une des adaptations cinématographiques du roman d’Octave Mirbeau, d’abord feuilleton paru dans la presse à partir de 1891. Plusieurs autres versions filmiques ont été réalisées dans diverses langues, dont la plus récente en 2015 avec Léa Seydoux dans le rôle principal. De nombreuses adaptations pour le théâtre existent également à l’international.

Évoquer les domestiques et la domesticité suscite une multitude de représentions collectives d’une condition subalterne représentée par une série d’employés domestiques (parfois dits « de maison »), le plus souvent un « petit personnel » assimilé à des métiers féminins qui vont de la soubrette d’antan aux différentes formes « d’aide à domicile » aujourd’hui. C’est une condition sociale qui fait écho à de sombres époques de ségrégation en lien avec l’histoire coloniale.

Ce colloque international propose de revenir sur une galerie de portraits et de représentations constitués au fil du temps, dans les pays de langues romanes (sans s’interdire une incursion dans d’autres espaces). Les approches s’élargiront aux divers champs disciplinaires (littérature, linguistique, arts plastiques et de la scène, cinéma…) et concernent aussi les domaines de l’histoire culturelle, sociale et politique. Les études pourront mettre en perspective des situations humaines qui, sans restriction de genre (les employés domestiques sont aussi des hommes), peuvent atteindre l’inhumanité la plus extrême alors même que dans les salons bourgeois d’aujourd’hui des cas d’asservissement assimilés à l’esclavage surgissent régulièrement. Nous verrons comment ces formes d’exploitation s’inscrivent dans une imagerie entêtante et grégaire, souvent minorée ou passée sous silence et qu’il convient de déconstruire pour mieux en comprendre les reproductions au présent.

Modalités de soumission :

Merci d’envoyer vos propositions de communication, jusqu’au 15 février 2019 à l’adresse colloque.domesticites2019@gmail.com

- Dans un fichier attaché un résumé 150 mots maximum, comprenant un titre, un résumé, le fichier, au format .doc (word), accompagnés d’une petite biographie (10 lignes au maximum)

- Indiquer dans le corps du message votre nom, votre adresse mail, le titre de la communication, l’université et le laboratoire de rattachement, le directeur de thèse (si vous êtes doctorant). 

La langue du colloque est le français.

Calendrier :

Le colloque se tiendra à l’université Paris Nanterre, à la Fondation Gulbenkian – Délégation en France et à la Maison du Portugal – Résidence André de Gouveia.

Date limite d’envoi des propositions : 15 février 2019

Notification d’acceptation : 15 mars 2019

Organisateurs et partenaires

Colloque organisé par l’université Paris Nanterre (EA Etudes Romanes 369 / CRILUS, CRIX, Chaire Lindley Cintra) et Lectorat de Camões, I.P. de l’université Paris 8, dans le cadre du projet UPL « Les espaces-temps de la contestation en Péninsule Ibérique » et Les « non lus » de la contestation en Péninsule Ibérique (Espagne, Portugal 1926- 2011), en collaboration avec The Colour of Labour, ERC AdG 2015 695573 PI Cristiana Bastos, ICS-ULisboa , le CRIMIC (Université Paris 4 Sorbonne) en partenariat avec la Fondation Gulbenkian – Délégation en France , et Maison du Portugal – André de Gouveia (CIUP)

Comité d’organisation: Graça Dos Santos, José Manuel Esteves, Gonçalo Cordeiro, Caroline Savi, Sandra Assunção, Ingrid Peruchi, Fernando Curopos, Maria Araújo, Eurydice da Silva, Ana Isabel Freitas

Comité scientifique: Graça Dos Santos, José Manuel Esteves, Gonçalo Cordeiro, Zoraida Carandell, Silvia Contarini, Catherine Heymann, Fernando Curopos, Maria Araújo, António de Almeida Mendes, Ana Paixão, Margarida Calafate Ribeiro, Cristiana Bastos, Colette Le Petitcorps, Olinda Kleyman

Informação relacionada

Enviar Informação

Mapa de visitas